skip to Main Content

J’ai remplacé la gomme à mâcher par des menthes.

J’ai remplacé la gomme à mâcher par des menthes.

bubble-gum-438404_640

La gomme à mâcher peut paraître bien inoffensive, mais son procédé de fabrication et les ingrédients utilisés de nos jours en font une source de pollution non négligeable. Après les mégots de cigarette, elle serait le second déchet que l’on retrouve le plus dans la nature.

Elle était autrefois composée d’ingrédients naturels, mais est aujourd’hui fabriquée à partir d’un dérivé de pétrole, ce qui rend son processus de décomposition beaucoup plus long. En effet, un seul chewing-gum met de 5 à 6 ans avant de se décomposer complètement.

On les retrouve partout dans nos environnements de vie puisque nous avons la fâcheuse tendance de les cracher par terre plutôt que d’en disposer dans une poubelle. Les gommes à mâcher collées sur le trottoir doivent être décollées à l’aide de pistolets à vapeur, mais ces déchets sont ensuite dirigés vers nos systèmes d’aqueduc, jusque dans les cours d’eau. Comme tout ce qui s’y retrouve, elles risquent par la suite d’être avalées par les animaux, nuisant à leur organisme.

Afin d’éviter cette source de pollution non négligeable, il suffit simplement d’éviter d’en consommer ou de la remplacer par des menthes.